L’après crues : des plantations pour la Garonne à Galié

En 2013, la CATeZH Garonne a réalisé le diagnostic d’un boisement de 9 ha situé sur la Commune de Galié afin de mieux connaître son fonctionnement et sa richesse écologique. Les inventaires botaniques, ornithologiques, mammalogiques (les mammifères) et des amphibiens ont ainsi montré toute la richesse de ce site, dont l’intérêt majeur est sa faible fréquentation de par l’absence de sentier dans le site.

Fin juin 2013, la crue exceptionnelle de Garonne a entrainé le dépôt d’importants embâcles sur la berge. Pour des raisons de sécurité, la Direction Départementale des Territoires de Haute-Garonne a fait retirer ces amas de branches et de troncs situés sur le Domaine Public Fluvial qui risquaient d’être de nouveaux mobilisés en cas de nouvelles crues.

Afin d’accéder à ces embâcles, les entreprises ont dû créer des pistes d’accès en bord de Garonne (il n’était pas possible de circuler à l’intérieur du site en raison de la présence de trous d’eau ni dans le lit de la Garonne de par la présence de frayères de poissons migrateurs protégés). L’impact de ces pistes en haut de berge est dommageable pour le site, elles créent une rupture entre la Garonne et le boisement alluvial, et le sol nu est alors propice à une recolonisation par des espèces exotiques invasives.

L’objectif du projet porté par la CATeZH est qu’une collectivité locale devienne gestionnaire du site, et notamment du Domaine Public Fluvial. Donc afin de confier au futur gestionnaire (non officiellement définit à ce jour) un site fonctionnel, favorable à la biodiversité, la DDT a répondu favorablement à la demande de la CATeZH de financer un programme de replantation des berges.

Assistée de la CATeZH Garonne et suite à consultation de plusieurs prestataires, l’association d’insertion professionnelle « Les jardins du Comminges » a ainsi réalisé une première campagne de plantation en février (une seconde campagne se déroulera à l’automne 2014) avec le conseil et la fourniture des plants par l’association Arbres et Paysages d’Autan dans le cadre du programme Plant’arbre.

Les 700 arbres et arbustes plantés sont des espèces locales, adaptées au site et conformes aux ripisylves du secteur afin de reconstituer le milieu naturel d’origine (érables, frênes commun, saules blancs, cornouillers sanguins, troènes des bois, fusains d’Europe…). Elles sont de plus installées sur un textile biodégradable à base de chanvre. Ce procédé a été choisi afin de pouvoir résister à d’éventuelles crues et surtout pour contenir les espèces exotiques invasives très présentes dans ce secteur (Renouée du Japon et Buddleia de David).

Suite à ces plantations financées par la DDT de Haute-Garonne, l’entretien et la gestion du site seront confiés au gestionnaire local qui sera alors assisté de la CATeZH pour la mise en œuvre d’un plan de gestion pluriannuel.

La reconstitution de cette ripisylve va donc permettre de rétablir la continuité écologique « la trame verte », favorable à la circulation des espèces le long du cours d’eau. De plus, les rôles de la ripisylve vis-à-vis du fonctionnement du fleuve : maintien des berges, épuration de l’eau par les racines, ralentissement du courant lors des crues… seront ainsi rétablis.