Les Jeudis de la Garonne : c’est parti !

Lors de son dernier COPIL le 24 janvier 2018, les membres du réseau de la Catezh Garonne ont validé l’organisation tous les derniers jeudis du mois d’une rencontre sur les territoires de ses adhérents : Les Jeudis de la Garonne. Ces rencontres, en salle ou sur site, destinées aux élus et adhérents du réseau, allieront proximité et actualité de vos territoires. Ces moments d’échanges vous sont destinés, aussi faites nous part de vos suggestions. Nous espérons que vous pourrez nous rejoindre nombreux l’espace d’une paire d’heures chaque fin de mois.

A très bientôt !

Inscription conseillée auprès de Michèle JUND / 05 34 31 97 95

m.jund@naturemp.org

Pour la première des « Jeudis de la Garonne » vous êtes très cordialement invités à la présentation de « Naïade » le Jeudi 29 mars de 18H à 20H à la Mairie de Portet-sur-Garonne dans la grande salle de la Maison des associations

Une naïade est née ! 

La Naïade est une espèce de libellule de la famille des demoiselles. Elle vit dans les milieux humides. C’est aussi le nom du nouvel outil de sensibilisation destiné à préserver nos milieux humides. Mais qu’est-ce qu’une zone humide exactement ? où se trouvent-elles ? comment fonctionnent-elles ? qui y vit ? savez-vous quels services elles nous rendent ?

On les appelle des infrastructures naturelles car elles filtrent l’eau, luttent contre les inondations et nous offrent des espaces de nature, de pêche et des lieux frais en période de canicule…

Et pourtant elles se font de plus en plus rares !

Aussi, Nature Midi-Pyrénées, avec le soutien de l’Europe, l’Agence et la Région, s’est engagé dans la conception d’un outil permettant, en un court laps de temps, à des acteurs décisionnaires (et à un public plus large également) :

  • De reconnaitre les différents types de zones humides
  • D’associer quelques espèces associées, qu’elles soient patrimoniales, communes ou exogènes
  • D’appréhender la complexité de leur fonctionnement
  • D’assimiler leurs fonctions naturelles
  • De saisir de manière suffisamment fine les services écosystémiques qu’elles apportent pour pouvoir argumenter.
  • De comprendre les impacts des aménagements
  • De confronter les différentes approches des acteurs en présence etc…

REPARTIR DES FONDAMENTAUX POUR MIEUX COMPRENDRE LES ENJEUX DES ZONES HUMIDES ET PLUS LARGEMENT PRESERVER LA RESSOURCE EN EAU

Les liens entre ces milieux et l’eau sont omniprésents et complexes. Pour diffuser ces informations de manière ludique, expliquer simplement, l’outil pédagogique se devait d’être facile à utiliser. Il comprend :

  • une maquette en trois dimensions représentant le bassin versant,
  • 12 milieux humides
  • 15 pions espèces inféodés aux milieux humides
  • Et 5 modules « aménagement » à partir desquels les acteurs envisagent les impacts sur les milieux.

Plusieurs scénarii sont possibles permettant à l’animateur de s’adapter au contexte (situation géographie, niveau des participants, objectif de la séance…)