Ramier de Cintegabelle

Le site du Ramier de Cintegabelle présente les plus forts enjeux écologiques et fonctionnels sur l’Ariège dans le territoire de la communauté de communes de la vallée de l’Ariège. Outre son rôle de réservoir de biodiversité, le ramier de Cintegabelle présente des enjeux d’extension de crues, de zone tampon avec la terrasse cultivée et d’épuration des eaux.

Surface du site : 17,9 ha
Statut :

  • Z.N.I.E.F.F. de type 2 n° Z2PZ2088 « L’Ariège et ripisylve » et ZNIEFF de type 1 Z2PZ0467« Cours de l’Ariège »
  • A.P.P.B. n°019 « Protection de biotope sur certaines sections de cours d’eau dans le département de la Haute-Garonne »
  • Site Natura 2000 ZSC FR7301822  « Garonne, Ariège, Hers, Salat, Pique et Neste »

Maîtres d’ouvrage : Communauté de communes de la Vallée de l’Ariège
Assistance technique : CATeZH Garonne, Conseil Général de Haute-Garonne
Foncier : Domaine Public Fluvial, parcelles privées et communales
Commune : Cintegabelle

Plan de gestion 2015 – 2017

Etat initial : en 2014, la CATeZH a réalisé un diagnostic écologique du site qui a mis en évidence un intérêt écologique intéressant (présence de la loutre et de forêts alluviales) et la nécessité de rétablir la fonctionnalité du chenal secondaire (présence d’embâcles). La mosaïque de milieux naturels permet l’accueil d’un cortège avifaunistique diversifié, avec 35 espèces recensées (pic noir, Loriot d’Europe, bruant zizi, héron cendré…) dont 33 nicheuses sur le site.

La proximité du village de Cintegabelle confère au site une vocation de sensibilisation et de connaissance des habitants et riverains, quant à la gestion des milieux naturels des cours d’eau.

Menaces principales : perte de fonctionnalités du chenal secondaire, pollutions diverses, dérangement de la faune surtout en période de reproduction, espèces invasives …

Enjeux et objectifs prioritaires : restaurer la fonctionnalité du chenal secondaire, préserver les secteurs à enjeux écologiques (boisements alluviaux), valoriser le site d’un point de vue pédagogique

Actions phares :

  • Retrait d’embâcles dans le chenal secondaire ;
  • Création d’un sentier pédagogique avec pose de panneaux ;
  • Retrait d’un rideau de peuplier sur l’îlot aval ;
  • Restauration du secteur à Renouée du Japon par plantation ;
  • Ramassage des déchets ;

Perceptives : favoriser et mettre en œuvre un suivi de l’évolution de la biodiversité, valoriser le site pour les promeneurs (panneau d’entrée de site)

Le + du site : la présence d’îlots boisés (boisements humides) peu perturbés en amont du site.