Mauvers les Bordes

Le site a longtemps été une ancienne île boisée du lit mineur régulièrement renouvelée par les chenaux de crues. En 1966, des aménagements importants changent la vocation du site : défrichement de l’ile, extractions ponctuelles, fermeture amont d’un bras et installation d’une peupleraie de culture. En 2006, la commune de Grisolles étudie avec de nombreux partenaires une renaturation du site, aboutissant à la diversification des plantations avec un suivi écologique et piscicole puis en 2012 à un plan de gestion complet, intégrant les zones naturelles du méandre.

Surface du site : 26 hectares
Statut :

  • Z.N.I.E.F.F. de type II l Z2PZ2066 « Garonne et milieux riverains, en aval de Montréjeau » et Z.N.I.E.F.F. de type I Z2PZ0316 « La Garonne de Montréjeau jusqu’à Lamagistère » ;
  • A.P.P.B. n°002 « Biotopes nécessaires à la reproduction, à l’alimentation, au repos et à la survie des poissons migrateurs de la Garonne, l’Ariège, l’Hers vif et le Salat » du 19 octobre 1984 ;
  • S.I.C. Natura 2000 FR 7301822 « Garonne, Ariège, Hers, Salat, Pique et Neste » ; Z.P.S. Natura 2000 FR 7312014 « Vallée de la Garonne de Muret à Moissac ».

Maître d’ouvrage : Commune de Grisolles
Assistance technique : CATeZH Garonne
Foncier : 15 ha de Domaine Public Fluvial amodié à la commune de Grisolles

Premier programme d’actions 2007 – 2011

Lancement d’un programme de gestion en maîtrise d’ouvrage par la commune de Grisolle avec suivis écologiques et piscicoles sur le méandre réalisés par Nature Midi-Pyrénées et l’ONEMA. Etablissement d’un COPIL avec les partenaires techniques. Prestation forestière pour les plantations établies par la COFOGAR, coopérative forestière.

Etat initial : Le diagnostic réalisé en 2006 a mis en évidence la nécessité de préserver la connexion aval du bras mort, de compléter les connaissances sur la fonctionnalité du bras et du chenal d’alimentation. Le site est une zone de stockage de l’eau grâce au bras mort et constitue une zone d’expansion de crue (site inondable en période de hautes eaux). C’est également une zone tampon entre la plaine et la Garonne pour la qualité de l’eau.

D’un point de vue écologique, les berges et le bras offrent une grande diversité d’habitats humides qui abritent localement le saule roux (Salix atrocinerea), l’aulne glutineux (Alnus glutinosa), des vases à baldingère (Phalaris arundinacea) ou encore l’épiaire des marais (Stachys palustris). Dans les secteurs moins humides, de beaux spécimens d’orme lisse (Ulmus laevis) sont présents. Du point de vue de la faune, l’hypolaïs polyglotte (Hippolais polyglotta) apprécie la prairie centrale tandis que le héron pourpré (Ardea purpurea) trouve une zone d’alimentation dans le bras mort. De nombreuses espèces de chauves-souris et 8 espèces de libellules utilisent le site. Le site très intéressant pour les reptiles (3 espèces de couleuvres, deux lézards – mais pas de vipères !) a vu la mise en place d’un protocole de suivi depuis 2011.

La dominante économique du site (peupliers) laissait jusque-là peu de place à des activités récréatives.

Menaces principales : Perte de fonctionnalités du bras mort, pollutions diverses, pratiques de quad…, dérangement de la faune surtout en période de reproduction, espèces invasives.

Enjeux et objectifs prioritaires : Restaurer la fonctionnalité du bras-mort et réhabiliter les milieux ouverts et semi-ouverts. Réaffirmer l’identité naturelle du site et valoriser ce dernier d’un point de vue pédagogique.

Actions phares :

  • Restauration de la vanne amont du bras et suivis piscicoles ;
  • Equipements : panneau à l’entrée du site, tables de pique-nique et installation d’un sentier nature le long d’une boucle de promenade ;
  • Gestion différenciée de la prairie centrale et des lisières ;
  • Mise en place d’un suivi reptiles avec des plaques.

Plan de gestion 2012 – 2016

Les enjeux et objectifs restent identiques au précédent plan de gestion. L’accent est mis sur la poursuite de la mise en œuvre du plan de gestion.

Actions phares :

  • fauche annuelle de la prairie avec ilots non fauchés ;
  • établissement de lisières complexes en bordure du bras ;
  • limiter la boucle de promenade en largeur ;
  • assurer une gestion courante hebdomadaire ;
  • poursuivre le protocole herpétologique.

Perspectives : Favoriser la biodiversité, valoriser le site pour les promeneurs et assurer une vocation économique.

Le + du site : Un des rares sites avec des plantations de feuillus mixtes. Un suivi des reptiles y est effectué depuis 2011.

La valorisation pédagogique du site passe par une boucle de promenade de 2 km avec des panneaux pédagogiques, panneaux directionnels depuis le bourg, une communication au sein du bulletin municipal et des animations sur site.

Contacter le gestionnaire : Commune de Grisolles

grisolles