Ramier de la Riverotte

Dans le prolongement du plan de gestion des ramiers de l’Ariège, la Communauté d’Agglomération du Sud-Est Toulousain SICOVAL s’est engagée dans une démarche ambitieuse de gestion du ramier de la Riverotte. Concilier gestion et protection des milieux et des espèces, maintien de pratiques agricoles respectueuses et gestion de la fréquentation est l’objectif phare de ce projet de gestion situé sur le territoire de la future Réserve Naturelle Régionale ConfluenceS Garonne-Ariège.

Surface du site : 56 hectares
Statut :

  • Z.N.I.E.F.F. de type II Z2PZ2088 « L’Ariège et ripisylves » et Z.N.I.E.F.F. de type I Z2PZ0467 « Cours de l’Ariège » ;
  • A.P.P.B. 002 du 19 octobre 1984 « Biotopes nécessaires à la reproduction, à l’alimentation, au repos et à la survie des poissons migrateurs de la Garonne, l’Ariège, l’Hers vif et le Salat » ;
  • S.I.C. Natura 2000 FR 7301822 « Garonne, Ariège, Hers, Salat, Pique et Neste ».

Maître d’ouvrage : SICOVAL
Assistance technique : CATeZH Garonne, Arbres et Paysages d’Autan, Conseil Général de Haute-Garonne, ConfluenceS Garonne-Ariège
Foncier : communal et SICOVAL
Commune : Clermont le Fort

Plan de gestion 2012 – 2017

Etat initial : Le diagnostic du site réalisé par Nature Midi-Pyrénées en 2004 et les études du projet de Réserve Naturelle Régionale ConfluenceS ont mis en avant d’importants enjeux écologiques. La mosaïque de milieu de ce site permet l’accueil d’un important cortège d’espèces, du crapaud calamite (Bufo calamita) dans les mares temporaires au martin-pêcheur d’Europe (Alcedo atthis) qui niche dans les falaises sableuses en passant par le chevalier guignette (Actitis hypoleucos) fouillant la vase ou le faucon hobereau (Falco subbuteo) dans les boisements.

Ce site est par ailleurs occupé par une peupleraie, des parcelles agricoles et les berges de l’Ariège font l’objet d’une importante fréquentation estivale pour la baignade.

Menaces principales : La principale menace pour ce site est l’importante fréquentation estivale.

Enjeux et objectifs prioritaires : Développement d’une agriculture respectueuse de l’environnement, préserver la qualité de la visite du site, développer le potentiel écologique des unités et restaurer les zones dégradées.

Actions phares :

  • Mise en place de culture maraîchère et céréalière biologique ;
  • Création d’un parking à l’extérieur du site et mise en place d’une signalétique d’information et de sensibilisation ;
  • Restauration et suivi du bras mort ;
  • Étoffer les boisements alluviaux.

Perspectives : La gestion de la fréquentation estivale et de ses impacts sur les milieux doit rester l’enjeu phare de la gestion de ce site.

Le + du site : Depuis plusieurs années les communes de Goyrans, Clermont le Fort et Lacroix-Falgarde se sont associées au SICOVAL afin de créer un poste de garde champêtre affecté à la surveillance des sites de l’Ariège.

Ce site doit être prochainement aménagé pour l’accueil du public.

Contacter le ou les gestionnaire(s) : SICOVAL

SICOVAL