Roselière des Gourgues

La roselière des Gourgues, installée sur un ancien bras de Garonne, fait partie des quelques rares roselières de Garonne encore fonctionnelles. L’enjeu de la préservation de cet habitat devenu rare a motivé la Commune dans un premier plan de gestion 2009-2011. Puis dans le cadre de ses compétences statutaires portant sur « La création, l’aménagement et la gestion des espaces naturels de loisirs », la Communauté Urbaine Toulouse Métropole a repris le projet en engageant, avec la participation de la commune de Fenouillet, un second Plan de gestion 2012-2014.

Surface du site : 2 hectares
Statut :

  • Z.N.I.E.F.F. de type II Z2PZ2066 « Garonne et milieux riverains, en aval de Montréjeau » et Z.N.I.E.F.F. de type I Z2PZ0316 « La Garonne de Montréjeau jusqu’à Lamagistère » ;
  • S.I.C. Natura 2000 FR 7301822 « Garonne, Ariège, Hers, Salat, Pique et Neste » ; Z.P.S. Natura 2000 FR 7312014 « Vallée de la Garonne de Muret à Moissac » ;
  • La roselière se trouve à proximité immédiate de l’A.P.P.B. du bras mort de Fenouillet.

Maître d’ouvrage : Communauté Urbaine Toulouse Métropole assisté de la Commune de Fenouillet
Assistance technique : CATeZH Garonne et Arbres et Paysages d’Autan
Foncier : Commune de Fenouillet
Communes : Territoire de la Commune de Beauzelle

Plan de gestion 2009 – 2011

Etat initial : L’analyse de l’état de la roselière a montré que la faible humidité du site entraîne une dégradation de cet habitat alors qu’elle a un potentiel fort pour l’accueil d’espèces à enjeux comme le blongios nain (Ixobrychus minutus), la rousserole turdoïde (Acrocephalus arundinaceus) ou encore la rainette méridionale (Hyla meridionalis). De plus, la valorisation pédagogique de la roselière à proximité de l’aire toulousaine contribue à la sensibilisation du grand public aux enjeux des zones humides.

Menaces principales : Le manque d’humidité sur une grande partie de la roselière entraîne une dégradation de cet habitat patrimonial et n’est donc pas favorable à l’accueil des espèces à enjeux.

Enjeux et objectifs prioritaires : Favoriser l’alimentation en eau de la roselière et l’expansion de la phragmitaie, faire connaître le site au grand public en accord avec la sensibilité des milieux.

Actions phares :

  • Installation d’un batardeau sur le petit cours d’eau du Ricotier qui longe la roselière pour pérenniser son alimentation en eau ;
  • Plantation d’une haie champêtre dans le cadre de chantiers d’insertion et d’une animation péri-scolaire en partenariat avec l’association Arbres et Paysages d’Autan afin de préserver la tranquillité du site par l’installation d’une barrière végétale.
  • Création d’un sentier pédagogique.

Plan de gestion 2012 – 2014

Les enjeux et objectifs restent identiques au précédent plan de gestion.

Actions phares :

  • Extension de la roselière sur 1000 m² supplémentaires par étrépage du sol (retrait de 20 cm de sol) et plantation de phragmites ;
  • Installation d’un panneau d’accueil à l’entrée du site ;
  • Suivi de l’extension de la roselière et suivi ornithologique des espèces patrimoniales du site.

Perspectives : Le maintien en eau du site et l’extension de la roselière sont des actions fortes à maintenir voir développer afin de conforter cette roselière à enjeux.

Le + du site : Une rare occasion de découvrir une roselière à proximité d’un autre site à enjeux, le bras mort de Fenouillet.

Ce site est équipé pour l’accueil du public.

Contacter le ou les gestionnaire(s) : Communauté Urbaine Toulouse Métropole et commune de Fenouillet

toulouse_metropole fenouillet