Retour sur la Journée Mondiale des Zones Humides en plusieurs temps forts !

Depuis 2001, dans le cadre des journées mondiales des zones humides, les organismes gestionnaires, organisent des animations durant le mois de février, pour célébrer la signature de la convention sur les zones Humides, du 2 février 1971, dite convention de RAMSAR[1]. Ces journées sont l’occasion de sensibiliser les citoyens à la nécessité de préserver ces milieux naturels.

En 2016, le thème retenu est : Les zones humides pour notre avenir : Modes de vie durables.

31 janvier : Une journée de plantation à la Gravette à Castelnau d’Estretefonds 

Sous la menace d’un ciel pluvieux, une trentaine de bénévoles du groupe de travail Agenda 21 de Castelnau d’Estretefonds se sont retrouvés et ont planté quelques 300 arbres et arbustes. Les espèces ont été soigneusement choisies parmi des essences locales adaptées aux conditions locales de sol et de climat : les frênes, chênes pubescents et merisiers donneront des arbres de haut jet entre lesquels ont été plantés des arbustes comme le Cornouiller sanguin, l’Eglantier, le Troène des bois ou le Prunelier…35 m3 de compost ont ensuite été répartis sur les plantations.

Arbres et Paysages d’Autan a encadré le chantier tout en diffusant les conseils indispensables à la réussite d’une plantation : jeunes plants avec tuteur, protégés par une gaine… La Catezh Garonne qui avait participé depuis le début à ce projet était également présente ainsi que les représentants de l’entreprise Malet.

Ce chantier éco citoyen a été réalisé  le dimanche 31 janvier dans le cadre du réaménagement de ” la Gravette “, gravière Malet qui sera rétrocédée en 2017 à la Mairie de Castelnau comme zone naturelle.

5 février : Chantier de ramassage de déchets à Cintegabelle

La CATeZH Garonne, en partenariat avec la Communauté de Communes de la Vallée de l’Ariège (CCVA) et la mairie de Cintegabelle, a ainsi co-animé le 5 février 2016, une matinée de nettoyage sur les ramiers de Cintegabelle, sur la rivière Ariège. Plusieurs élus et agents de différentes structures ont participé à cette manifestation : CCVA, mairie de Cintegabelle, SMIVOM, associations de pêcheurs et de chasseurs. Au total, c’est 7m3  de déchets divers qui ont été retiré du chenal et de l’îlot (pneus, plastiques, ferraille…).

Une visite commentée de la plantation, réalisée quelques jours plutôt sur le secteur à renouée du Japon par les agents de la CCVA, a été proposé aux participants.

Cette opération de nettoyage, s’inscrit dans le cadre du plan de gestion des ramiers de Cintegabelle, mise en œuvre en 2015. Il fait suite aux opérations d’enlèvement d’embâcles dans le chenal secondaire et du retrait du rideau de peupliers sur l’atterrissement aval, réalisées en novembre 2015 (Voir : http://www.catezh.naturemp.org/plan-de-gestion-des-ramiers-de-cintegabelle/). Cette action a permis de nettoyer le site, en  préparation de la création d’un sentier pédagogique sur l’îlot aval prévu en 2016, pour permettre la découverte au public de l’îlot boisé.

Cette matinée, placée sous le signe de la bonne humeur, a été une réussite, merci encore à tous les participants !

[1] http://www.ramsar.org/fr

 

 

27 février : Chantier bénévole de ramassage de déchets au Ramier de Bigorre

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le cadre de la gestion globale des 4 sites amodiés à notre association Nature Midi-Pyrénées, ainsi que de la Journée Mondiale des Zones Humides, le 27 février était destinée à faire une visite et un ramassage de déchets au ramier de Bigorre. Ce dernier, après plus de 20 ans de restauration de sa fonctionnalité, s’est imposé comme le plus adapté à la découverte et la sensibilisation à la faune et la flore de bord de Garonne. Malgré une forte pluie, cinq bénévoles de l’association Nature Midi-Pyrénées sont venus. Pendant plus de deux heures, nous avons parlé de zones humides, de leurs intérêts, de leurs fonctions et des enjeux futurs pour le site du ramier. En même temps, nous avons ramassé de nombreux polystyrènes, bouteilles en tous genres et autres déchets amenés principalement par les grosses crues dans les plus vieux bras mort. A la vue du mauvais temps, l’après-midi a été annulée.