Retour sur la journée technique « réglementation en zones humides »

Suite à la réunion du pôle zones humides du Tarn-et-Garonne qui s’est tenue le 27 avril 2017 à Montauban et co-organisée par l’Agence Française pour la Biodiversité et le Conseil Départemental 82, les acteurs de l’eau ont fait remonter une attente importante sur une journée de travail sur la thématique de la réglementation en zone humide. C’est ainsi que la CATeZH Garonne a initié cette journée technique en collaboration avec l’AFB.

Elle s’est déroulée le 13 septembre 2017 sur la commune de Bourret dans le Tarn-et-Garonne. L’objectif était d’apporter les éléments techniques et réglementaires inhérents à la mise en œuvre de projets sur les zones humides et les milieux humides. Cet évènement a rassemblé une trentaine de personnes : élus, techniciens rivières, bureaux d’étude …

Après une présentation rapide de la CATeZH Garonne (document à télécharger), la matinée en salle a été consacrée à plusieurs interventions :

L’après-midi s’est poursuivie par la visite de la zone humide de L’Espinassié. Ce site classé en Espace Naturel Sensible, est géré par le Conseil Départemental du Tarn-et-Garonne. On y trouve un bras-mort de la Garonne, aujourd’hui en voie de fermeture et de végétalisation. Le CD82 prévoit de reconnecter le bras perché avec le lit de la Garonne en réalisant des travaux de terrassement et ainsi permettre une alimentation en eau naturelle de cette annexe au gré des crues et étiages du fleuve. Cette restauration permettra de retrouver une partie des fonctionnalités du milieu (épuration des eaux, zone de reproduction pour la faune aquatique, habitats naturels typiques des bords de Garonne…).

Pascale COUGOULE du CD82, a présenté les procédures réglementaires en cours et avenir : dossier d’autorisation loi sur l’eau, enquête publique, notice d’incidence …

Le compte rendu des échanges de cette journée est à télécharger ici.

L’équipe de la CATeZH Garonne tient à remercier l’ensemble des intervenants pour leur implication et la qualité de leur intervention, ainsi que les participants pour les échanges et l’intérêt porté à la préservation des zones humides.

Ce projet est co-financé par l’AEAG, le FEDER et la Région Occitanie.